Réserver

07.01. - 14.01.2023

Belalp Hexe

La descente de la sorcière ("Hexenabfahrt") de Belalp

Chaque année en janvier, la région de Blatten-Belalp est secouée par des cris perçants et des ricanements horribles. La pittoresque région de vacances située au cœur du patrimoine mondial de l'UNESCO Alpes suisses Jungfrau-Aletsch est alors aux mains des sorcières. Les compétiteurs les plus rapides parcourent les 12 kilomètres qui séparent le Hohstock, à 3118 mètres d'altitude, de Blatten, à 1322 mètres, en 10 minutes. Les groupes de sorcières sont plus tranquilles. Avec leurs têtes vertes, leurs nez crochus et leurs cris, les sorcières volent sur leurs balais en direction de la vallée. De temps en temps, elles posent leurs balais dans la poudreuse et gâtent les spectateurs avec de la nourriture et des boissons tirées de leurs sacs à dos. Il n'est pas rare que des groupes n'arrivent pas au complet à l'arrivée, parce que de temps en temps des sorcières s'évaporent sur les pistes blanches et enneigées de Belalp ou parce qu'elles ne peuvent plus s'empêcher de s'émerveiller devant le panorama unique.

La 40e édition de la Belalp Hexe, qui aura lieu du 8 au 15 janvier 2022, a dû être annulée en raison de la pandémie de Corona.

Plus d'informations sur la Belalp Hexenabfahrt

  • Le soir, les quelque 1500 participants ainsi que les nombreux spectateurs et visiteurs venus de Suisse et des pays voisins transforment le paisible village de Blatten en un chaudron de sorcières et célèbrent jusqu'au petit matin les Witches Nights, un événement d'une beauté effrayante.

    Pour les jeunes sorcières, la course commence déjà une semaine avant le véritable événement. Lors de la course Mini-Maxi, les enfants accompagnés d'un adulte essaient de parcourir le plus rapidement possible le circuit en version réduite. Les mini-sorcières, quant à elles, se déguisent et les mini-sorcières les plus effrayantes sont élues. Jusqu'à la "grande" descente des sorcières le samedi, différentes courses de préparation ont lieu pendant la semaine. Le vendredi, le bûcher est allumé à Blatten et la "Belalp Hexe" est officiellement lancée. L'ancienne tradition de la danse des sorcières a été réintroduite dans le programme et a été l'un des points forts de la Belalp Hexe de cette année. C'est l'une des rares modifications apportées par le comité d'organisation autour du président Sebastian Truffer. Le succès leur donne raison. La Belalp Hexe est l'un des événements hivernaux les plus importants et les plus appréciés du Valais.

  • Mais comment l'événement a-t-il pris son nom ? Il remonte à une vieille légende que l'on raconte comme suit :
    On raconte qu'une sorcière, mariée à un brave homme, vivait autrefois à Hegdorn, au Natischerberg. A une époque, la sorcière habitait aussi à "Aletsch". Elle entretenait des relations plus intimes avec un amant qui habitait à "Birgisch". Lorsque ces amoureux voulaient se rendre visite, ils prenaient la forme de corbeaux noirs et volaient ensemble. On voyait donc souvent ces corbeaux voler de haut en bas, comme de nos jours, à la seule différence qu'à l'époque, ces corbeaux étaient des sorcières et des amants, alors qu'aujourd'hui, ils ne sont plus que des oiseaux ordinaires. Dans ces circonstances, notre sorcière haïssait beaucoup son pieux mari, mais elle ne pouvait jamais lui faire de mal. Il arriva qu'à Aletsch, la sorcière voulut faire de la soupe. Elle mit une casserole et du beurre sur le feu et se souvint qu'elle n'avait pas encore d'ail sous la main. Elle se dépêcha de descendre à Naters et d'aller chercher l'herbe nécessaire dans un jardin. En rentrant à Blatten, elle vit son mari détesté en train de cueillir des cerises dans un arbre. Sous la forme d'un corbeau, elle s'envola aussitôt au sommet du cerisier et fit descendre des excréments dans les yeux de son mari qui, par malheur, avait omis de réciter la prière du midi, si bien qu'il tomba de l'arbre, aveugle, et mourut. La sorcière, elle, retourna à Aletsch et continua tranquillement à faire cuire sa soupe. C'est alors que les sages autorités commencèrent à perdre patience. La sorcière fut arrêtée et accusée de voler souvent sous forme de corbeau et d'avoir tué son mari à Blatten pendant qu'elle faisait la soupe à Aletsch. Elle a probablement avoué tous ces crimes sous la torture, car le juge l'a condamnée à être brûlée au bûcher, conformément au droit pénal de l'époque. La coupable fut brûlée à Hegdorn, où l'on appelle encore le lieu d'exécution "Hagsch-Schädji".

  • Des siècles plus tard, le ski-club Belalp a créé cette descente des sorcières en l'honneur de cet homme. Selon les sources transmises, l'homme est mort sur le cerisier de l'actuelle aire d'arrivée à Blatten.

  • La manifestation n'est pas seulement amusante en tant que participant. En tant que spectateur, la "Belalp Hexe" est également très intéressante et passionnante. D'une part, parce que les groupes de sorcières se montrent généralement très généreux avec toutes sortes de breuvages et, d'autre part, parce que Belalp compte parmi les domaines skiables les plus beaux et les plus attrayants du Valais. Depuis Brigue, on atteint la nouvelle télécabine de Blatten en 15 minutes. Fini le temps où il fallait faire la queue pendant longtemps à la station aval. La vue à l'hôtel Belalp sur le Aletschbord est un point fort. En plus du panorama à couper le souffle avec vue sur les géants des Alpes valaisannes, y compris le Cervin, on a ici une vue dégagée sur le grand glacier d'Aletsch et une partie du patrimoine mondial de l'UNESCO Alpes suisses Jungfrau-Aletsch.

It appears that you are using Microsoft Internet Explorer as your web browser to access our site.

For practical and security reasons, we recommend that you use a current web browser such as Firefox, Chrome, Safari, Opera, or Edge. Internet Explorer does not always display the complete content of our website and does not offer all the necessary functions.